La #manifestation à #HongKong vire à l’affrontement violent avec la police. #Vidéo

مشاهدة
أخر تحديث : mercredi 12 juin 2019 - 5:00
La #manifestation à #HongKong vire à l’affrontement violent avec la police. #Vidéo

De violents affrontements ont opposé mercredi à Hong Kong des policiers à des manifestants qui tentaient d’investir le Parlement. Des dizaines de milliers de protestataires dénonçaient un projet du gouvernement d’autoriser les extraditions vers la Chine

La police a fait usage de gaz lacrymogène, de gaz au poivre et de matraques pour repousser la foule des manifestants vêtus de noir, pour la plupart des jeunes gens et des étudiants

Les affrontements ont éclaté aux abords du Conseil législatif (LegCo, Parlement) après 15H00 (09H00 en Suisse), à l’expiration du délai que les protestataires avaient donné au gouvernement pour qu’il renonce à son texte

Les policiers anti-émeutes déployés pour l’occasion se sont rapidement retrouvés en nette minorité face à des protestataires toujours plus nombreux

Ces derniers s’étaient mobilisés en vue de l’examen en deuxième lecture par le Legco du projet de loi. Mais alors que la foule enflait, le président de cette assemblée dominée par les députés pro-Pékin a annoncé que les débats étaient reportés à une date ultérieure

Barres métalliques contre lacrymogènes

Les manifestants ont alors envahi des grandes voies de circulation du centre-ville, bloquées à l’aide de barrières métalliques. Certains protestataires arrachaient des pavés des trottoirs

En milieu d’après-midi, des manifestants avaient pénétré dans l’avant-cour du LegCo pour tenter de prendre le bâtiment. Des projectiles divers, dont des barres métalliques, ont été lancés sur les policiers qui ont utilisé du gaz au poivre et des matraques, puis du gaz lacrymogène, pour repousser les protestataires se servant de parapluies comme boucliers

Images de la télévision honkongaise

Carrie Lam reste intraitable

Mais cette mobilisation spectaculaire dans une ville de sept millions d’habitants n’a pas fait bouger la cheffe du gouvernement local Carrie Lam, qui a rejeté toute éventualité de retirer le projet de loi. Elle a également mis en garde l’opposition contre toute action radicale

Le projet doit permettre les extraditions vers toutes les juridictions avec lesquelles aucun accord bilatéral n’existe, y compris la Chine continentale

Un vote final sur le texte était attendu le 20 juin. Les autorités n’ont pas annoncé de date pour la reprise des débats au LegCo

Free Opinions – RTSinfo – afp/cab/pym

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة Free Opinions | فضاء الآراء الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.