Irak. Les forces de sécurité tirent sur des manifestants à Bagdad

مشاهدة
أخر تحديث : vendredi 4 octobre 2019 - 6:42
Irak. Les forces de sécurité tirent sur des manifestants à Bagdad

Le bras de fer entre manifestants et forces de sécurité se durcit vendredi en Irak au quatrième jour d’un mouvement de contestation. Les premiers réclament « un changement de régime » et des emplois, tandis que les seconds tirent à balles réelles sur la foule

Des dizaines de manifestants, certains masqués, ont afflué en matinée dans le centre de Bagdad, où les forces de sécurité ont tiré à hauteur d’homme sur des protestataires, selon des journalistes de l’AFP. Des tirs intenses résonnaient à quelques centaines de mètres de l’emblématique place Tahrir d’où est parti le mouvement

Privés d’internet depuis mercredi soir pour communiquer ou partager des images de la contestation, les manifestants font face à un imposant cordon de policiers et de militaires déployés sur un rayon de deux à trois kilomètres encerclant la place

Depuis mardi, jour où a débuté le mouvement à Bagdad, 33 personnes – 29 manifestants et quatre policiers -, ont été tuées et des centaines blessées selon des responsables à travers le pays, où de nombreuses villes sont sous couvre-feu

Mise en garde des religieux chiites

Fait inédit en Irak, le mouvement est né sur les réseaux sociaux, avec des appels à manifester qu’aucun parti politique ou leader religieux n’a revendiqués

Vendredi, un représentant du grand ayatollah Ali Sistani, plus haute autorité chiite du pays, a mis en garde les autorités. « Le gouvernement doit changer sa façon de gérer les problèmes du pays », a lancé Ahmed al-Safi dans une mosquée à Kerbala, au sud de Bagdad. « Il doit « améliorer les services publics, trouver des emplois aux chômeurs, éviter le clientélisme dans le service public et en finir avec les dossiers de corruption », a-t-il ajouté

Tard dans la nuit, le chef de gouvernement Adel Abdel Mahdi, en poste depuis onze mois, a réclamé du temps pour améliorer les conditions de vie des 40 millions d’Irakiens, sortis il y a moins de deux ans de près de quatre décennies de guerre et en pénurie chronique d’électricité et d’eau potable

Free Opinions News / ats

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة Free Opinions | فضاء الآراء الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.