Croissance en berne, chômage élevé… L’Inde tente de relancer une économie atone

مشاهدة
أخر تحديث : mardi 4 février 2020 - 10:23
Croissance en berne, chômage élevé… L’Inde tente de relancer une économie atone

Alors que le sous-continent traverse des difficultés, le budget du gouvernement de Narendra Modi prévoit des baisses d’impôt

L’économie indienne se porte mal, et le gouvernement commence à l’admettre à mots couverts. Face à une croissance atone et à un chômage élevé, l’équipe du premier ministre, Narendra Modi, réélu triomphalement en mai 2019, a présenté, samedi 1er février, un budget destiné à relancer l’activité par la consommation

Au cours des huit derniers mois, son cabinet a, au contraire, tenté de soutenir l’offre par une baisse de l’impôt sur les sociétés de 30 % à 22 % et par l’injection massive de liquidités dans les banques publiques, au risque de faire déraper le déficit. Ces mesures ont réduit les marges de manœuvre et les recettes de l’Etat, mais n’ont pas encore produit l’effet escompté sur les investisseurs en raison de la faiblesse de la demande, le principal moteur de la croissance. A cela s’ajoutent la persistance d’une crise bancaire profonde et la bureaucratie encore si pesante en Inde, sans parler du climat politique que nombre de chefs d’entreprise jugent anxiogène.

La veille de la présentation du budget, le rapport annuel sur l’état de l’économie indienne avait confirmé les difficultés que traverse le sous-continent, avec une prévision de croissance à 5 % pour l’exercice fiscal en cours (qui s’achèvera le 31 mars 2020), le niveau le plus bas depuis la crise financière de 2008

Compte tenu de l’arrivée, chaque mois, de 1 million de personnes supplémentaires sur le marché du travail, les experts estiment qu’une croissance en deçà de 8 % ne peut pas satisfaire les besoins de l’Inde, deuxième pays le plus peuplé de la planète, avec 1,3 milliard d’habitants. « Une faible demande mondiale a affecté l’Inde, de même qu’un ralentissement de l’investissement en raison de problèmes dans le secteur financier, faisant chuter la croissance à un plus bas depuis une décennie », écrit le conseiller économique en chef du gouvernement indien, Krishnamurthy Subramanian

Par Sophie Landrin – lemonde.fr

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة Free Opinions | فضاء الآراء الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.