Cinéma. Enquête entre Tokyo et Londres avec le thriller dramatique « Giri/Haji ».. Vidéo

مشاهدة
أخر تحديث : samedi 25 janvier 2020 - 5:52
Cinéma. Enquête entre Tokyo et Londres avec le thriller dramatique « Giri/Haji ».. Vidéo

La série « Giri/Haji » met en scène Kenzo Mori, un détective japonais qui débarque à Londres à la recherche de son frère soupçonné de meurtre. Le tout sur fond de gang Yakuza

Giri/Haji, que l’on pourrait traduire en français par « le devoir et la honte », est une série anglaise produite par la BBC et désormais disponible sur Netflix. Un titre en japonais pour une fiction qui parle japonais 30% du temps, et qui se regarde donc avec des sous-titres. C’est un détail qui pourra en refroidir certains, mais cette formalité accentue le réalisme

L’effet papillon

Giri/Haji démarre sous les chapeaux de roues avec un meurtre à l’arme blanche, au katana, dans un appartement de Londres. La victime est le neveu d’un puissant membre des Yakuzas

Cap sur Tokyo ensuite où nous faisons connaissance avec le détective Kenzo Mori campé par l’acteur Takehiro Hira. Ce père quarantenaire vit avec sa femme, sa fille rebelle de 16 ans, sa mère envahissante et son père mourant dans un appartement étroit

Sur ordre de son supérieur, Kenzo doit se rendre à Londres. Le meurtre au katana, qui a des répercussions immédiates à Tokyo et qui attise la guerre des gangs, aurait été réalisé par son jeune frère Yuto. Un frère censé être mort depuis plus d’un an et demi

Kenzo est tout chamboulé. Il apprend que son frangin serait toujours en vie, et qu’il aurait en sus des problèmes avec la mafia japonaise. Il part pour la capitale anglaise avec plein de questions et les réponses qu’il trouvera ne lui plairont peut-être pas

Quête psychologique

Plus qu’un voyage d’affaires, ce périple londonien se transforme en quête psychologique pour le héros, car il devra jongler avec sa conscience: il y a le devoir du flic et il y a l’amour du frère

Kenzo n’est pas seul dans cette (en)quête. Il est accompagné d’une policière londonienne d’origine écossaise au passé chargé et d’un prostitué anglo-nippon, qui connaît Londres comme sa poche. Deux personnages qui déploient leur humour so british avec finesse

Car oui, malgré cette trame à tendance sombre, il y a aussi ce qu’il faut d’humour dans Giri/Haji

A voir: la bande-annonce de la série: Giri/Haji

Une série ambitieuse mais un peu longue

Loin de se cantonner à un seul genre et à une trame linéaire, « Giri/Haji » est une série ambitieuse. Elle démarre comme un thriller sur fond de gang de Yakuza puis évolue en drame spirituel et romantique, avant de revenir au suspense dans les dernières minutes

La mise en scène est, elle aussi, très variée avec des retours dans le passé, des scènes en mode manga et d’autres en écran large avec bandes noires

Elle s’avère visuellement très séduisante et c’est l’un des nombreux points positifs de « Giri/Haji », comme la palette de personnages captivants et les acteurs qui leur donnent vie – avec une mention spéciale à l’Ecossaise Kelly Macdonald, qu’on a connu dans « Trainspotting ». On aime aussi la profondeur psychologique de la trame, avec ce flic qui est partagé entre le devoir et l’amour filial

Mais il y a tout de même une ombre au tableau:  les longueurs. Au fil des huit épisodes, certains détours scénaristiques se révèlent un peu poussifs. A vouloir raconter trop de choses, la série perd parfois en efficacité. Cela dit, « Giri/Haji » reste un très bon choix de programme pour spectateur exigeant

Par Crystel Di Marzo – rts.chl

كلمات دليلية
رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة Free Opinions | فضاء الآراء الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.